Voyage

Faut-il un visa pour visiter l’Australie ?

Pour vos prochaines vacances, vous avez décidé de partir en Australie. Située à environ 20 heures de vol de la France, cette destination attire de plus en plus les touristes. Vous y découvrirez des paysages fabuleux et une faune riche et diversifiée. Avant d’aller à la rencontre des villes cosmopolites de l’Australie, vous devez disposer des pièces indispensables pour embarquer en direction de ce vaste pays. Certes, un passeport valide demeure un document de voyage incontournable. Mais, qu’en est-il du Visa ? Aurez-vous besoin d’un visa pour une simple visite en Australie ?

Le visa, une pièce essentielle pour se rendre en Australie

Seuls les titulaires d’un passeport néozélandais peuvent s’y rendre sans visa. Ils peuvent introduire une requête de visa dès leur arrivée en Australie. Pour entrer dans ce pays, les citoyens d’autres nationalités doivent demander et obtenir un visa avant de prendre départ. Vous pouvez accomplir cette formalité directement en ligne sur des plateformes spécialisées. En cas de souci, rendez-vous dans l’Ambassade ou le Consulat d’Australie le plus proche de votre domicile. Mais, plusieurs visas permettent de voyager en direction de l’Australie. Vous devez déterminer exactement le type de visa auquel vous êtes éligible avant d’introduire votre demande. Votre choix prendra en compte votre nationalité, la durée de votre séjour et l’objet de la visite.

L’eVisitor

Il représente un visa gratuit qui autorise plusieurs séjours en Australie dans le cadre de voyages d’affaires ou de tourisme. Avec l’eVisitor, vous ne pouvez résider sur place pendant plus de trois mois. Il reste valable pendant 12 mois. Ce visa ne peut être prolongé. Il se délivre aux citoyens des pays ci-après : Andorre, Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, Chypre, République Tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Islande, Irlande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Monaco, Les Pays-Bas, Norvège, Pologne, le Portugal, Roumanie, République de Saint-Marin, République slovaque, La Slovénie, Espagne, Suède, Suisse, Royaume-Uni, Cité du Vatican (Saint-Siège).

Pour introduire votre demande de visa eVisitor, vous vous connectez à votre compte ImmiAccount. Si vous n’en possédez pas, vous vous rendez sur la plateforme officielle pour en créer un. Ensuite, vous accédez à la page des menus. Vous sélectionnez « New application » et vous cochez « Visitor ». Vous choisissez « eVisitor ». Le site vous présente les conditions d’utilisation du visa. Lisez-les pour mieux vous imprégner des exigences. Puis, vous remplissez minutieusement le formulaire qui s’affichera. Fournissez des informations correctes et prenez la peine de procéder à des vérifications pour éviter des erreurs. Communiquez une adresse email fonctionnelle pour la transmission de la réponse. Enfin, vous validez la procédure. Aucun paiement n’est requis. À la fin du processus, vous obtenez un numéro de référence de transaction. Vous le conservez minutieusement. Vous en aurez besoin pour le suivi de votre demande. Vous recevez une notification par email avec votre visa eVisitor en pièce jointe. En cas de rejet, rendez-vous dans l’Ambassade ou le Consulat d’Australie le plus proche de chez vous.

L’ETA (Electronic Travel Authority)

Ce visa permet d’entrer en Australie autant de fois que vous le souhaitez durant une année entière, à compter de la date de délivrance dudit document. Chaque visite ne peut excéder trois mois. Il fonctionne exactement comme un eVisitor. Toutefois, son prolongement demeure possible. Pour l’obtenir, le demandeur débourse AU $20 qui correspond aux frais de services. Privilégiez ce visa lorsque vous effectuez un déplacement pour participer à une conférence, pour prendre des renseignements ou négocier des contrats. Pour prétendre au visa ETA, vous devez détenir le passeport de l’un des pays suivants :

  • Brunei Darussalam ;
  • Canada ;
  • Hong Kong (RPC SAR) ;
  • Japon ;
  • Malaisie ;
  • Singapour ;
  • Corée du Sud ;
  • États-Unis.

Pour obtenir le visa ETA, vous ne devez pas souffrir de tuberculose. De plus, la procédure considère votre profil judiciaire. Vous ne devez pas avoir été condamné à des peines de prison dont le cumul atteint ou excède 12 mois. Les sentences avec sursis comptent également. Pour accomplir les formalités, vous vous rendez sur le site officiel et vous remplissez les formulaires conformément aux instructions de la plateforme. Assurez-vous de fournir des informations identiques à celles qui figurent sur votre passeport. Prenez donc le temps de vérifier les renseignements transmis avant la validation finale. Le site vous redirige alors vers le portail de paiement pour solder les frais requis. Généralement, vous obtenez une réponse dans les minutes qui suivent. Parfois, l’attente peut durer jusqu’à 7 jours. Dans tous les cas, vous recevez un email qui précise les conditions d’utilisation du visa ETA que vous téléchargez e pièce jointe. En cas de rejet, le message vous notifie le motif du refus. Dans ce cas, rendez-vous à l’Ambassade ou au consulat le plus proche pour obtenir de l’assistance.

Le Visitor Visa

Si vous souhaitez effectuer une visite de plusieurs mois susceptible d’atteindre 12 mois d’affilée, sollicitez plutôt le Visitor Visa. Il demeure également le seul recours pour les citoyens non éligibles aux visas eVisitor et ETA. Si vous demandez un Visitor Visa depuis la France, cette formalité vous coûtera AU $140. Mais, vous déboursez AU $345 si vous le réclamez sur place afin de prolonger votre séjour.

Pour l’obtenir, la procédure reste assez simple. Vous vous connectez à votre compte ImmiAccount. Si vous n’en disposez pas, créez-en un sur le site officiel. Après l’ouverture de votre compte, vous cochez « New application » et sélectionnez « Visitor ». Puis, vous pointez « Visitor » et choisissez « Visitor Visa ». Vous lisez les conditions d’utilisation. Ensuite, vous indiquez si vous vous trouvez en Australie ou pas. Vous complétez toutes les informations requises avant de soumettre le formulaire. Vous passez successivement les différentes étapes prévues en fournissant avec précision les renseignements exigés. À la fin de la procédure, vous réglez les frais indiqués. Vous notez votre numéro de référence de transaction afin de suivre en temps réel votre demande. Vous recevez une notification après le traitement de votre dossier. En cas d’acceptation, vous téléchargez votre Visitor Visa en pièce jointe. En situation de rejet, consultez l’Ambassade ou le Consulat d’Australie à proximité de chez vous.

Les plateformes officielles pour introduire les requêtes restent disponibles en Anglais. Cela peut être un handicap si vous ne maitrisez pas la langue de shakespear. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez solliciter l’assistance de sites spécialisés. Avec  cette option, les exigences pour le visa australien sont simples et peu compliquées. Le remplissage des formulaires se révèle moins complexe. Mieux, les informations se trouvent en Français.

Le visa vacances-travail

Les jeunes âgées de 18 à 30 ans peuvent solliciter un visa vacances-travail. Il permet de résider en Australie pendant 12 mois d’affilé. Contrairement aux précédents visas, ce document autorise leur porteur à travailler. Mais, ils ne peuvent rester avec un employeur que pendant 6 mois. Avec un tel visa, vous avez également la possibilité d’étudier ou de suivre des formations pendant une courte période susceptible d’atteindre 4 mois. Il vous permet d’accéder au territoire australien autant de fois que vous le souhaitez. Vous vous connectez à votre compte ImmiAccount pour introduire la demande du visa vacances-travail. Il demeure valable pendant 1 an à compter de la date de sa délivrance. Vous pouvez le renouveler. Ce visa se révèle très pratique pour les jeunes en quête d’aventures.

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker